Examens de langue et terminologie S2 (QCM) avec corrigé - Économie et Gestion

Langue et terminologie S2 est un module de semestre 2 vise à former les étudiants de filière économie et gestion, ci-dessous y a des examens de langue et terminologie sous forme de QCM, y aussi des examens de langue et terminologie S2 sous forme des exercices, pour plus des examens de semestre 2 économie et gestion, voir le menu de site web ou tapez le nom d'examen sur la barre de recherche...

Examen QCM de langue et terminologie S2 n°1

Faculté économie et gestion
Examen de langue et terminologie S2

Q1: Les droits de douanes sont :
A. Une barrière tarifaire
B. Une mesure libre-échangiste
C. Des quotas
D. Un obstacle au protectionnisme
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q2 : Deux biens substituables sont :
A. Des biens constitués de substances dangereuses ou interdites.
B. Des biens d’équipement pour les entreprises
C. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q3 : Le prix de la devise d'un pays exprimé dans la devise d'un autre pays est :
A. Le taux de change
B. La validation des devises
C. La balance commerciale
D. Les termes de l'échange
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q4 : La bourse des valeurs est :
A. L’endroit ou sont respectés les valeurs et les principes éthiques.
B. Est une partie des marchés financiers où sont émis (marché primaire) et négociés (marché secondaire) les
actions, les obligations et tout titre ou produit financier.
C. Est une institution créée pour organiser les échanges des principales matières premières minérales et agricoles.
D. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q5 : La partie du coût indépendante des quantités produites est :
A. Le coût total
B. Le coût marginal
C. Le coût fixe
D. Le coût moyen
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q6 : Lorsque les dépenses sont supérieures aux recettes, l’Etat central enregistre :
A. Un déficit public
B. Un découvert
C. Un déficit budgétaire
D. Une situation d’insolvabilité
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q7 : l’amortissement représente :
A. La valeur de l’investissement réalisé par l’entreprise
B. La perte de valeur du capital fixe de l’entreprise
C. Le coût de l’ensemble des biens et services utilisés dans la production
D. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q8 : Le document de comptabilité d’entreprise présentant la situation de son patrimoine et de ses engagements à l’égard de ses associés ou de tiers s’appelle :
A. Le compte de résultat
B. L’état de frais
C. Les états généraux
D. Le bilan
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q10 : On parle de « dumping » lorsque les biens d'un pays sont _________ à l'étranger à un prix_________ au coût de production.
A. Achetés ; supérieur
B. Vendus ; supérieur
C. Vendus ; inférieur
D. Achetés ; inférieur
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q11 : Le prix de la devise d'un pays exprimé dans la devise d'un autre pays est :
A. La validation des devises
B. La balance commerciale
C. Le taux de change
D. Les termes de l'échange
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q12 : La banque mondiale est :
A. Une des deux institutions internationales créées par les Accords de Bretton-Woods (1944).
B. Une banque située à l’extérieur du pays de résidence du propriétaire des fonds.
C. Une institution spécialisée de l'Organisation des Nations Unies (ONU).
D. Une banque commerciale comme BANK OF AFRICA
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q14 : Un groupe d'entreprises qui décident ensemble de manière formelle des prix et de la production est appelé :
A. L'alignement des prix sur une entreprise de référence
B. Un oligopole
C. Un cartel
D. Une industrie concentrée
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q15 : Parmi ces propositions, laquelle résume le mieux le principe de l'avantage comparatif de David Ricardo ?
A. Vise à atteindre une plus grande justice dans l’échange des produits et des services.
B. Un pays doit se retirer du commerce international si ses performances économiques ne lui permettent pas
d'affronter la concurrence internationale
C. Un pays doit se spécialiser dans l'activité où il a l'écart le plus faible en termes de performances avec les
pays les plus performants
D. Un pays doit totalement abandonner les productions pour lesquelles il n'est pas le plus performant
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q16 : La rémunération de l’action est :
A. L’intérêt
B. Le dividende
C. La rente
D. Le profit
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q17 : Un business plan est :
A. Un document fiscale
B. Un plan architectural d'un magasin
C. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q18 : Une action représente :
A. Un titre de créance
B. Une créance
C. Une fraction du capital d’une entreprise
D. Un revenu de transfert
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q19 : Une obligation représente :
A. Une fraction du capital d’une entreprise
B. Une reconnaissance de dette
C. Une créance
D. Un revenu disponible
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q21 : La partie du coût indépendante des quantités produites est :
A. Le coût total
B. Le coût fixe
C. Le coût marginal
D. Le coût moyen
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q22 : Un groupe d'entreprises qui décident ensemble de manière formelle des prix et de la production est appelé :
A. Un cartel
B. L'alignement des prix sur une entreprise de référence
C. Un oligopole
D. Une industrie concentrée
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q24 : Lorsqu'un pays importe plus qu'il n'exporte, il est en situation :
A. De récession
B. D'expansion
C. De déficit commercial
D. D'excédent commercial
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q25 : L’ajustement structurel est :
A. Une procédure de réhabilitation des entreprises en difficultés.
B. Politique visant à obtenir un assainissement durable de la situation économique d'un pays
C. Une politique à la quelle le Maroc a eu recours, au début des années quatre-vingts
D. Une des structures d'entreprises évoquées par Mintzberg
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q26 : Dans un système financier international, quels sont les deux grands systèmes de taux de change qui vont régir les rapports entre les différentes monnaies au niveau international ?
A. Le système de change fixe
B. Le système de change coûtant
C. Le système de change flottant
D. Le système de change moyen.
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q27 : Le coût marginal est :

A. Un coût « annexe »
B. Une charge
D. Aucune des propositions précédentes n’est exacte

Q28 : Le chômage correspond à :
A. Une privation volontaire d'emploi
B. Une privation d'emploi indépendante de la volonté de l'actif
C. L'exercice d'une activité professionnelle à temps très partiel
D. Un refus de continuer à vendre sa force de travail
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q29 : Une des Cinq conditions suivantes est contraire au principe de concurrence pure et parfaite :
A. Information parfaite.
B. Parfaite mobilité des facteurs de production.
C. Hétérogénéité des produits.
D. l'atomicité
Q32 : Une des Cinq conditions suivantes est contraire au principe de concurrence pure et parfaite :
A. Hétérogénéité des produits.
B. Information parfaite.
C. Parfaite mobilité des facteurs de production.
D. l'atomicité
Q33 : Le prix de la devise d'un pays exprimé dans la devise d'un autre pays est :
A. La validation des devises
B. La balance commerciale
C. Le taux de change
D. Les termes de l'échange
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q34 : La bourse des valeurs est :
A. Est une partie des marchés financiers où sont émis (marché primaire) et négociés (marché secondaire) les
actions, les obligations et tout titre ou produit financier
B. L’endroit ou sont respectés les valeurs et les principes éthiques.
C. Est une institution créée pour organiser les échanges des principales matières premières minérales et agricoles
D. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q35 : La rémunération de l’action est :
A. L’intérêt
B. La rente
C  Le dividende
D. Le profit
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q36 : Un groupe d'entreprises qui décident ensemble de manière formelle des prix et de la production est appelé :
A. L'alignement des prix sur une entreprise de référence
B. Un oligopole
C. Un cartel
D. Une industrie concentrée
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q37 : La partie du coût indépendante des quantités produites est :
A. Le coût fixe
B. Le coût total
C. Le coût marginal
D. Le coût moyen
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q38 : l’amortissement représente :
A. La perte de valeur du capital fixe de l’entreprise
B. La valeur de l’investissement réalisé par l’entreprise
C. Le coût de l’ensemble des biens et services utilisés dans la production
D. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q39 : Le document de comptabilité d’entreprise présentant la situation de son patrimoine et de ses engagements à l’égard de ses associés ou de tiers s’appelle :
A. Le compte de résultat
B. Le bilan
C. L’état de frais
D. Les états généraux
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q41 : Le prix de la devise d'un pays exprimé dans la devise d'un autre pays est :
A. La validation des devises
B. Le taux de change
C. La balance commerciale
D. Les termes de l'échange
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q43 : Parmi ces propositions, laquelle résume le mieux le principe de l'avantage comparatif de David Ricardo ?
A. Un pays doit se spécialiser dans l'activité où il a l'écart le plus faible en termes de performances avec les
pays les plus performants
B. Vise à atteindre une plus grande justice dans l’échange des produits et des services.
C. Un pays doit se retirer du commerce international si ses performances économiques ne lui permettent pas
d'affronter la concurrence internationale
D. Un pays doit totalement abandonner les productions pour lesquelles il n'est pas le plus performant
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q44 : Lorsqu'un pays importe plus qu'il n'exporte, il est en situation :
A. De récession
B. D'expansion
C. D'excédent commercial
D. De déficit commercial
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q45 : Le chômage correspond à :
A. Une privation volontaire d'emploi
B. Une privation d'emploi indépendante de la volonté de l'actif
C. L'exercice d'une activité professionnelle à temps très partiel
D. Un refus de continuer à vendre sa force de travail
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q46 : Un business plan est :
A. Un document fiscale
B. Un document parlementaire
C. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q47 : Une action représente :
A. Une fraction du capital d’une entreprise
B. Un titre de créance
C. Une créance
D. Un revenu de transfert
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q48 : Une obligation représente :
A. Une fraction du capital d’une entreprise
B. Une créance
C. Une reconnaissance de dette
D. Un revenu disponible
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q49 : Un besoin, en économie, c’est :
A. Un sentiment de satiété
B. Un sentiment de réussite
C. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q50 : La partie du coût indépendante des quantités produites est :
A. Le coût total
B. Le coût marginal
C. Le coût fixe
D. Le coût moyen
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q52 : On parle de « dumping » lorsque les biens d'un pays sont _________ à l'étranger à un prix
_________ au coût de production.
A. Achetés ; supérieur
B. Vendus ; supérieur
C. Achetés ; inférieur
D. Vendus ; inférieur
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q53 : L’ajustement structurel est :
A. Politique visant à obtenir un assainissement durable de la situation économique d'un pays
B. Une politique à la quelle le Maroc a eu recours, au début des années quatre-vingts
C. Une des structures d'entreprises évoquées par Mintzberg
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q54 : Dans un système financier international, quels sont les deux grands systèmes de taux de change qui vont régir les rapports entre les différentes monnaies au niveau international ?
A. Le système de change fixe
B. Le système de change coûtant
C. Le système de change moyen.
D. Le système de change flottant
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q55 : Le coût marginal est :
A. Un coût « annexe »
B. Le supplément de coût qu’il faut engager pour produire une unité supplémentaire de produit
C. Le coût total de la dernière unité produite
D. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q56 : Le chômage correspond à :
A. Une privation volontaire d'emploi
B. L'exercice d'une activité professionnelle à temps très partiel
C. Une privation d'emploi indépendante de la volonté de l'actif
D. Un refus de continuer à vendre sa force de travail
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q57 : Les droits de douanes sont :
A. Une mesure libre-échangiste
B. Des quotas
C. Une barrière tarifaire
D. Un obstacle au protectionnisme
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q58 : Deux biens substituables sont :
A. Des biens constitués de substances dangereuses ou interdites.
B. Des biens d’équipement pour les entreprises
C. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q59 : La banque mondiale est :
A. Une des deux institutions internationales créées par les Accords de Bretton-Woods (1944).
B. Une banque située à l’extérieur du pays de résidence du propriétaire des fonds.
C. Une banque commerciale comme BANK OF AFRICA
D. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q60 : Lorsque les dépenses sont supérieures aux recettes, l’Etat central enregistre :
A. Un déficit public
B. Un découvert
C. Une situation d’insolvabilité
D. Un déficit budgétaire
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte

Correction de examen QCM langue et terminologie S2 n°1

Q1: Les droits de douanes sont :
A. Une barrière tarifaire
B. Une mesure libre-échangiste
C. Des quotas
D. Un obstacle au protectionnisme
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q2 : Deux biens substituables sont :
A. Des biens constitués de substances dangereuses ou interdites.
B.Des biens d’équipement pour les entreprises
C.Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q3 : Le prix de la devise d'un pays exprimé dans la devise d'un autre pays est :
A. Le taux de change
B. La validation des devises
C. La balance commerciale
D. Les termes de l'échange
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q4 : La bourse des valeurs est :
A. L’endroit ou sont respectés les valeurs et les principes éthiques.
B. Est une partie des marchés financiers où sont émis (marché primaire) et négociés (marché secondaire) les actions, les obligations et tout titre ou produit financier.
C. Est une institution créée pour organiser les échanges des principales matières premières minérales et agricoles.
D. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q5 : La partie du coût indépendante des quantités produites est :
A. Le coût total
B. Le coût marginal
C. Le coût fixe
D. Le coût moyen
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q6 : Lorsque les dépenses sont supérieures aux recettes, l’Etat central enregistre :
A. Un déficit public
B. Un découvert
C. Un déficit budgétaire
D. Une situation d’insolvabilité
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q7 : l’amortissement représente :
A. La valeur de l’investissement réalisé par l’entreprise
B. La perte de valeur du capital fixe de l’entreprise
C. Le coût de l’ensemble des biens et services utilisés dans la production
D. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q8 : Le document de comptabilité d’entreprise présentant la situation de son patrimoine et de ses engagements à l’égard de ses associés ou de tiers s’appelle :
A. Le compte de résultat
B. L’état de frais
C. Les états généraux
D. Le bilan
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q10 : On parle de « dumping » lorsque les biens d'un pays sont _________ à l'étranger à un prix_________ au coût de production.
A. Achetés ; supérieur
B. Vendus ; supérieur
C. Vendus ; inférieur
D. Achetés ; inférieur
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q11 : Le prix de la devise d'un pays exprimé dans la devise d'un autre pays est :
A. La validation des devises
B. La balance commerciale
C. Le taux de change
D. Les termes de l'échange
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q12 : La banque mondiale est :
A. Une des deux institutions internationales créées par les Accords de Bretton-Woods (1944).
B. Une banque située à l’extérieur du pays de résidence du propriétaire des fonds.
C. Une institution spécialisée de l'Organisation des Nations Unies (ONU).
D. Une banque commerciale comme BANK OF AFRICA
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q14 : Un groupe d'entreprises qui décident ensemble de manière formelle des prix et de la production est appelé :
A. L'alignement des prix sur une entreprise de référence
B. Un oligopole
C. Un cartel
D. Une industrie concentrée
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q15 : Parmi ces propositions, laquelle résume le mieux le principe de l'avantage comparatif de David Ricardo ?
A. Vise à atteindre une plus grande justice dans l’échange des produits et des services.
B. Un pays doit se retirer du commerce international si ses performances économiques ne lui permettent pas
d'affronter la concurrence internationale
C. Un pays doit se spécialiser dans l'activité où il a l'écart le plus faible en termes de performances avec les pays les plus performants
D. Un pays doit totalement abandonner les productions pour lesquelles il n'est pas le plus performant
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q16 : La rémunération de l’action est :
A. L’intérêt
B. Le dividende
C. La rente
D. Le profit
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q17 : Un business plan est :
A. Un document fiscale
B. Un plan architectural d'un magasin
C. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q18 : Une action représente :
A. Un titre de créance
B. Une créance
C. Une fraction du capital d’une entreprise
D. Un revenu de transfert
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q19 : Une obligation représente :
A. Une fraction du capital d’une entreprise
B. Une reconnaissance de dette
C. Une créance
D. Un revenu disponible
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q21 : La partie du coût indépendante des quantités produites est :
A. Le coût total
B. Le coût fixe
C. Le coût marginal
D. Le coût moyen
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q22 : Un groupe d'entreprises qui décident ensemble de manière formelle des prix et de la production est appelé :
A. Un cartel
B. L'alignement des prix sur une entreprise de référence
C. Un oligopole
D. Une industrie concentrée
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q24 : Lorsqu'un pays importe plus qu'il n'exporte, il est en situation :
A. De récession
B. D'expansion
C. De déficit commercial
D. D'excédent commercial
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q25 : L’ajustement structurel est :
A. Une procédure de réhabilitation des entreprises en difficultés.
B. Politique visant à obtenir un assainissement durable de la situation économique d'un pays
C. Une politique à la quelle le Maroc a eu recours, au début des années quatre-vingts
D. Une des structures d'entreprises évoquées par Mintzberg
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q26 : Dans un système financier international, quels sont les deux grands systèmes de taux de change qui vont régir les rapports entre les différentes monnaies au niveau international ?
A. Le système de change fixe
B. Le système de change coûtant
C. Le système de change flottant
D. Le système de change moyen.
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q27 : Le coût marginal est :
A. Un coût « annexe »
B. Une charge
D. Le coût d’une unité supplémentaire de facteur travail
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q28 : Le chômage correspond à :
A. Une privation volontaire d'emploi
B. Une privation d'emploi indépendante de la volonté de l'actif
C. L'exercice d'une activité professionnelle à temps très partiel
D. Un refus de continuer à vendre sa force de travail
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q29 : Une des Cinq conditions suivantes est contraire au principe de concurrence pure et parfaite :
A. Information parfaite.
B. Parfaite mobilité des facteurs de production.
C. Hétérogénéité des produits.
D. l'atomicité
Q32 : Une des Cinq conditions suivantes est contraire au principe de concurrence pure et parfaite :
A. Hétérogénéité des produits.
B. Information parfaite.
C. Parfaite mobilité des facteurs de production.
D. l'atomicité
Q33 : Le prix de la devise d'un pays exprimé dans la devise d'un autre pays est :
A. La validation des devises
B. La balance commerciale
C. Le taux de change
D. Les termes de l'échange
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q34 : La bourse des valeurs est :
A. Est une partie des marchés financiers où sont émis (marché primaire) et négociés (marché secondaire) les actions, les obligations et tout titre ou produit financier
B. L’endroit ou sont respectés les valeurs et les principes éthiques.
C. Est une institution créée pour organiser les échanges des principales matières premières minérales et agricoles
D. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q35 : La rémunération de l’action est :
A. L’intérêt
B. La rente
C.  Le dividende
D. Le profit
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q36 : Un groupe d'entreprises qui décident ensemble de manière formelle des prix et de la production est appelé :
A. L'alignement des prix sur une entreprise de référence
B. Un oligopole
C. Un cartel
D. Une industrie concentrée
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q37 : La partie du coût indépendante des quantités produites est :
A. Le coût fixe
B. Le coût total
C. Le coût marginal
D. Le coût moyen
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q38 : l’amortissement représente :
A. La perte de valeur du capital fixe de l’entreprise
B. La valeur de l’investissement réalisé par l’entreprise
C. Le coût de l’ensemble des biens et services utilisés dans la production
D. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q39 : Le document de comptabilité d’entreprise présentant la situation de son patrimoine et de ses engagements à l’égard de ses associés ou de tiers s’appelle :
A. Le compte de résultat
B. Le bilan
C. L’état de frais
D. Les états généraux
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q41 : Le prix de la devise d'un pays exprimé dans la devise d'un autre pays est :
A. La validation des devises
B. Le taux de change
C. La balance commerciale
D. Les termes de l'échange
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q43 : Parmi ces propositions, laquelle résume le mieux le principe de l'avantage comparatif de David Ricardo ?
A. Un pays doit se spécialiser dans l'activité où il a l'écart le plus faible en termes de performances avec les pays les plus performants
B. Vise à atteindre une plus grande justice dans l’échange des produits et des services.
C. Un pays doit se retirer du commerce international si ses performances économiques ne lui permettent pas
d'affronter la concurrence internationale
D. Un pays doit totalement abandonner les productions pour lesquelles il n'est pas le plus performant
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q44 : Lorsqu'un pays importe plus qu'il n'exporte, il est en situation :
A. De récession
B. D'expansion
C. D'excédent commercial
D. De déficit commercial
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q45 : Le chômage correspond à :
A. Une privation volontaire d'emploi
B. Une privation d'emploi indépendante de la volonté de l'actif
C. L'exercice d'une activité professionnelle à temps très partiel
D. Un refus de continuer à vendre sa force de travail
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q46 : Un business plan est :
B. Un document fiscale
D. Un plan architectural d'un magasin
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q47 : Une action représente :
A. Une fraction du capital d’une entreprise
B. Un titre de créance
C. Une créance
D. Un revenu de transfert
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q48 : Une obligation représente :
A. Une fraction du capital d’une entreprise
B. Une créance
C. Une reconnaissance de dette
D. Un revenu disponible
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q49 : Un besoin, en économie, c’est :
A. Un sentiment de satiété
B. Un sentiment de réussite
C. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q50 : La partie du coût indépendante des quantités produites est :
A. Le coût total
B. Le coût marginal
C. Le coût fixe
D. Le coût moyen
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q52 : On parle de « dumping » lorsque les biens d'un pays sont _________ à l'étranger à un prix
_________ au coût de production.
A. Achetés ; supérieur
B. Vendus ; supérieur
C. Achetés ; inférieur
D. Vendus ; inférieur
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q53 : L’ajustement structurel est :
A. Politique visant à obtenir un assainissement durable de la situation économique d'un pays
B. Une politique à la quelle le Maroc a eu recours, au début des années quatre-vingts
C. Une des structures d'entreprises évoquées par Mintzberg
D. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q54 : Dans un système financier international, quels sont les deux grands systèmes de taux de change qui vont régir les rapports entre les différentes monnaies au niveau international ?
A. Le système de change fixe
B. Le système de change coûtant
C. Le système de change moyen.
D. Le système de change flottant
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q55 : Le coût marginal est :
A. Un coût « annexe »
B. Le supplément de coût qu’il faut engager pour produire une unité supplémentaire de produit
C. Le coût total de la dernière unité produite
D. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q56 : Le chômage correspond à :
A. Une privation volontaire d'emploi
B. L'exercice d'une activité professionnelle à temps très partiel
C. Une privation d'emploi indépendante de la volonté de l'actif
D. Un refus de continuer à vendre sa force de travail
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q57 : Les droits de douanes sont :
A. Une mesure libre-échangiste
B. Des quotas
C. Une barrière tarifaire
D. Un obstacle au protectionnisme
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q58 : Deux biens substituables sont :
A. Des biens constitués de substances dangereuses ou interdites.
B  Des biens d’équipement pour les entreprises
C. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q59 : La banque mondiale est :
A. Une des deux institutions internationales créées par les Accords de Bretton-Woods (1944).
B. Une banque située à l’extérieur du pays de résidence du propriétaire des fonds.
C. Une banque commerciale comme BANK OF AFRICA
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte
Q60 : Lorsque les dépenses sont supérieures aux recettes, l’Etat central enregistre :
A. Un déficit public
B. Un découvert
C. Une situation d’insolvabilité
D. Un déficit budgétaire
E. Aucune des propositions précédentes n’est exacte

Supports de module langue et terminologie S2

  • Cours de langue et terminologie S2
  • Résumé de langue et terminologie S2
  • Exercices de langue et terminologie S2
  • Examens ( exercices) de langue et terminologie S2

Voir aussi

  • Examens de macroéconomie 
  • Examens de microéconomie 
  • Examens de probabilité 
  • Examens de comptabilité générale 2
  • Examens de management 2
  • Examens d'algèbre et mathématiques financières

Post a Comment

Plus récente Plus ancienne