Examens de finances publiques S4 (QCM) avec corrigé - Économie et gestion - faculté économie et gestion

Le module de finances publiques S4 parmi les modules étudiés au semestre 4 au faculté économie et gestion, ce dernière vise à former les étudiants au niveau de finances publiques, alors pour tester et fixer les conissances que vous avez collecter et pour préparer au jour d'examen vous allez trouver ci-dessous des examens de finances publiques S4 sous forme de QCM avec corrigé, et pour plus des examens et QCM de semestre 4 filière eco et gestion voir le menu de site web ou taper le nom sur la barre de recherche.

Examens QCM de finances publiques S4

Examen n°1

Faculté des sciences juridiques économiques et sociales
Finances publiques SO 
Veuillez choisir une ou plusieurs réponses justes à chaque question.
Q1- Le recours de l’Etat aux indicateurs de performance a eu pour conséquence :
a. accroissement de la marge de manœuvre des administrateurs
b. une relative dépendance des administrateurs
c. une implication directe de l’Etat dans les projets ; 
d- aucune de ces réponses
Q2- Type de déficit budgétaire atténuer par les stabilisateurs automatiques ?
a. Le déficit conjoncturel ; 
b- Déficit structurel ; 
c- Déficit primaire ; 
d- Aucun de ces 
résultats
Q3- Que représente le poste de la dette dans le budget de l’Etat ?
a. Accumulation des besoins de financement de l’année ; 
b-Le déficit de l’année N ; 
c- Le solde budgétaire de l’année N ; 
d-Aucune de ces réponses
Q5- La vision de l’équilibre comptable des finances publiques a été développée par :
a. Les néo classiques ; 
b-Les libéraux ; 
c-Les keynésiens ; 
d-Les classiques
Q6-Quelle vision des Fin. publiques était à l’origine de l’accumulation de la dette ?
a. La vision de l’équilibre comptable ; 
b- La vision de l’équilibre budgétaire
c. La vision de l’équilibre économique ; 
d- Aucune de ces réponses
Q7- La soutenabilité des finances publiques suppose :
a. L’annulation de la dette publique ; 
b-La réalisation d’excédent budgétaire
c. un ratio d’endettement négatif ; 
d- aucune de ces réponses
Q10- identifier les dépenses de l’Etat qui relèvent de fonctionnement :
a. subventions ; 
b- amortissement de la dette ;
c- les investissement ; 
d-aucune de ces réponses
Q11- quand est ce qu’on vote la loi de règlement?
a. lorsqu’on veut rectifier le budget ; 
b- au cours de la constitution d’un nouveau 
gouvernement ; 
c-avant l’approbation de la loi de finance ; 
d- après l’exécution définitive du budget
Q12-Le type de déficit pris en compte lors de l’établissement de la Loi de Finance ?
a. déficit ex-ante ; 
b- déficit structurel; 
c- déficit conjoncturel ; 
d- déficit ex-post
Q14- La monétarisation du déficit budgétaire suppose :
a. un financement sur la base d’emprunt ; 
b-la couverture du déficit par le recours à une 
politique monétaire ; 
c-le financement par des bons de trésor ; 
d-le financement par crédit auprès de la banque centrale sans contrepartie réelle
Q15-condition de fonctionnement du mécanisme de stabilisateur automatique
a. croissance de sous emploi ; 
b- situation d’inflation ; 
c- stabilité de la propension à consommer et du tx d’intérêt ; 
d-aucune de ces réponses
Q17- Le financement du déficit budgétaire par empreint permet à l’Etat d’éviter :
a. Le déficit budgétaire ; 
b-L’inflation ; 
c-L’augmentation du déficit de la balance de  paiement ; 
d-Aucune de ces réponses
Q18- De quelle manière l’Etat corrige les externalités négatives ?
a. Par une intervention directe dans le marché b-Par une politique discrétionnaire
c. Par une imposition indirecte ; 
d-Par une imposition directe des responsables
Q19- L’utilité de la distinction entre le PIB potentiel et le PIB effectif
a- Pour déterminer le déficit budgétaire ; 
b-Pour évaluer la croissance potentielle
c- Pour déterminer le déficit structurel ; 
d-Aucune de ces réponses
Q20- On définit le PIB potentiel comme
a- le volume de production réalisé générant des tensions sur les prix
b- le volume de production réalisé entrainant une augmentation des salaires
c- le volume de production réalisé associé à une accélération des prix de vente 
d- aucune de ces réponses
Q21- Les modalités de réduction du déficit budgétaire
a- Réduire la production publique ; 
b-Augmenter la production publique
c- Délégation de service public ; 
d-Etablir des partenariats avec le privé 
Q23-la vision keynésienne de l’équilibre budgetaire, suppose :
a. Prise en compte des considérations de l’équilibre comptables
b. Neutralité budgetaire ; 
c- Considérations budgétaires l’emportent sur des considérations économiques ; 
d- Considérations économiques priment sur les considérations budgétaires
Q24-Comment agissent les stabilisateurs automatiques ?
a. par l’intermédiaire du budget de l’Etat ; 
b-à l’aide d’une politique budgétaire
c. par l’intermédiaire des recettes fiscales et des dépenses publiques prédéfinies
d. aucune de ces réponses
Q25- L’intervention de l’Etat dans l’économie se justifie selon la pensée libérale
a. Situation de concurrence monopolistique ; 
b-Présence d’externalité positive
c. Production de biens collectifs ; 
d-Déficit commercial
Q26- La marge de manoeuvrve accordée aux administrations s’est accompagnée de 
techniques de gestion, lesquelles ?

a. La comptabilité publique
b. La contractualisation
c. Création d’indicateurs
d. Aucune de ces réponses

Corrigé d'examen n°1

NB : les réponses correctes sont en couleur vert

Faculté des sciences juridiques économiques et sociales
Finances publiques SO 
Veuillez choisir une ou plusieurs réponses justes à chaque question.
Q1- Le recours de l’Etat aux indicateurs de performance a eu pour conséquence :
a. accroissement de la marge de manœuvre des administrateurs
b. une relative dépendance des administrateurs
c. une implication directe de l’Etat dans les projets ; 
d- aucune de ces réponses
Q2- Type de déficit budgétaire atténuer par les stabilisateurs automatiques ?
a. Le déficit conjoncturel
b- Déficit structurel ; 
c- Déficit primaire ; 
d- Aucun de ces 
résultats
Q3- Que représente le poste de la dette dans le budget de l’Etat ?
a. Accumulation des besoins de financement de l’année ; 
b-Le déficit de l’année N ; 
c- Le solde budgétaire de l’année N ; 
d-Aucune de ces réponses
Q5- La vision de l’équilibre comptable des finances publiques a été développée par :

a. Les néo classiques ; 
b-Les libéraux ; 
c-Les keynésiens ; 
d-Les classiques
Q6-Quelle vision des Fin. publiques était à l’origine de l’accumulation de la dette ?
a. La vision de l’équilibre comptable ; 
b- La vision de l’équilibre budgétaire
c. La vision de l’équilibre économique
d- Aucune de ces réponses
Q7- La soutenabilité des finances publiques suppose :
a. L’annulation de la dette publique ; 
b-La réalisation d’excédent budgétaire
c. un ratio d’endettement négatif ; 
d- aucune de ces réponses
Q10- identifier les dépenses de l’Etat qui relèvent de fonctionnement :

a. subventions ; 
b- amortissement de la dette ;
c- les investissement ; 
d- aucune de ces réponses
Q11- quand est ce qu’on vote la loi de règlement?

a. lorsqu’on veut rectifier le budget ; 
b- au cours de la constitution d’un nouveau  gouvernement ; 
c-avant l’approbation de la loi de finance ; 
d- après l’exécution définitive du budget
Q12-Le type de déficit pris en compte lors de l’établissement de la Loi de Finance ?

a. déficit ex-ante ; 
b- déficit structurel; 
c- déficit conjoncturel ; 
d- déficit ex-post
Q14- La monétarisation du déficit budgétaire suppose :

a. un financement sur la base d’emprunt ; 
b-la couverture du déficit par le recours à une politique monétaire ; 
c-le financement par des bons de trésor ; 
d-le financement par crédit auprès de la banque centrale sans contrepartie réelle
Q15-condition de fonctionnement du mécanisme de stabilisateur automatique

a. croissance de sous emploi ; 
b- situation d’inflation ; 
c- stabilité de la propension à consommer et du tx d’intérêt ; 
d-aucune de ces réponses
Q17- Le financement du déficit budgétaire par empreint permet à l’Etat d’éviter :
a. Le déficit budgétaire ; 
b-L’inflation ; 
c-L’augmentation du déficit de la balance de  paiement ; 
d-Aucune de ces réponses
Q18- De quelle manière l’Etat corrige les externalités négatives ?

a. Par une intervention directe dans le marché 
b-Par une politique discrétionnaire
c. Par une imposition indirecte ; 
d-Par une imposition directe des responsables
Q19- L’utilité de la distinction entre le PIB potentiel et le PIB effectif

a- Pour déterminer le déficit budgétaire ; 
b-Pour évaluer la croissance potentielle
c- Pour déterminer le déficit structurel ; 
d-Aucune de ces réponses
Q20- On définit le PIB potentiel comme
a- le volume de production réalisé générant des tensions sur les prix
b- le volume de production réalisé entrainant une augmentation des salaires
c- le volume de production réalisé associé à une accélération des prix de vente 
d- aucune de ces réponses
Q21- Les modalités de réduction du déficit budgétaire

a- Réduire la production publique ; 
b-Augmenter la production publique
c- Délégation de service public ; 
d-Etablir des partenariats avec le privé 
Q23-la vision keynésienne de l’équilibre budgetaire, suppose :

a. Prise en compte des considérations de l’équilibre comptables
b. Neutralité budgetaire ; 
c- Considérations budgétaires l’emportent sur des considérations économiques ; 
d- Considérations économiques priment sur les considérations budgétaires
Q24-Comment agissent les stabilisateurs automatiques ?

a. par l’intermédiaire du budget de l’Etat ; 
b-à l’aide d’une politique budgétaire
c. par l’intermédiaire des recettes fiscales et des dépenses publiques prédéfinies
d. aucune de ces réponses
Q25- L’intervention de l’Etat dans l’économie se justifie selon la pensée libérale
a. Situation de concurrence monopolistique ; 
b-Présence d’externalité positive
c. Production de biens collectifs
d-Déficit commercial
Q26- La marge de manoeuvrve accordée aux administrations s’est accompagnée de  techniques de gestion, lesquelles ?
a. La comptabilité publique
b. La contractualisation
c. Création d’indicateurs
d. Aucune de ces réponses

Supports de module finances publiques S4

  1. Cours de finances publiques S4
  2. Résumé de finances publiques S4
  3. Exercices de finances publiques S4
  4. QCM de finances publiques S4

Voir aussi

  1. Examens de Économie monétaire et financière 2
  2. Examens de Finances publiques 
  3. Examens d'analyse Financière 
  4. Examens de comptabilité des sociétés 
  5. Examens d'informatique de gestion
  6. Examens de droit commercial et des sociétés

Post a Comment

Plus récente Plus ancienne