Advertisement

 
Exercices de management S2 avec corrigé (QCM) - université et faculté d'économie et gestion

  9rytna il mettre a votre disposition 6 séries d'exercice (TD) de Management S2 avec corrigé sous forme de QCM. Après voir le cours et le résumé de management. ces exercices ils vous permettent de vous préparez bien. chaque série il traite une chapitre de cours de management, la 1ére série : Généralités sur le management, 2ème série : École classique (1900), 3éme série : École des relations humaines (1930), 4me série : Approches contemporaines de management, 5ème série : Les styles de management, 6ème série : Les rôles et les qualités du manager.

Tableau des matières

Exercices de management 

TD numéro 1 (QCM)

Q1. Le management est né : 
A- Au début des années 1700 
B- Au début des années 1800 
C- Au début des années 1900 
D- Aucune proposition n’est juste 

Q2. Le premier théoricien de la division du : 
A- David Ricardo 
B- Adam Smith 
C- Jean Baptiste Say 
D- Aucune réponse n’est juste 

Q4. Elle met en rapport les ressources (humaines, matérielles, financières) mobilisées et les effets de l’action. Il s’agit de
 A- L’efficacité 
B- La pertinence 
C- L’efficience 
D- Aucune proposition n’est juste 

Q5. Parmi les décisions suivantes lesquelles relèvent du management stratégique 
A- Abandon d’un produit sur le marché 
B- Rachat d’une entreprise 
C- Implantation d’une filiale à l’étranger 
D- Réparation d’un système ou une machine 

Q6. Faire un management opérationnel c’est se poser la question 
A- Quel avenir veut-on pour l’entreprise ?
B- Comment assurer la pérennité pour l’entreprise ? 
C- Quels sont les domaines d’activités qu’il faut pénétrer ? 
D- Comment gérer l’entreprise au quotidien ? 

Q7. Le schéma de Scott distingue schématiquement les étapes essentielles de la théorie des organisations selon deux axes 
A- Axe horizontal: de l’approche « rationnelle » à l’approche « sociale » 
B- Axe horizontal: du système « fermé » au système « ouvert » 
C- Axe vertical : de l’approche « rationnelle » à l’approche « sociale » 
D- Axe vertical : du système « fermé » au système « ouvert

Q8. Selon le graphique de Scott, la période 1900-1930 a connu la dominance de 
A- L’école classique 
B- L’école des relations humaines 
C- L’école de contingence 
D- L’école sociologique et l’école économique 

Q9. L’approche rationnelle se base sur 
A- La rationalisation du travail 
B- La recherche de l’efficacité technique et économique de l’entreprise 
C- Une organisation rigoureuse, logique, formelle fondée sur la raison 
D- Une prise en compte du facteur humain inscrite dans une logique « des sentiments » 

Q10. Selon l’approche systémique adoptée par l’école de la contingence, l’entreprise est un « système ouvert » signifie que : 
A- l’organisation de l’entreprise est dépendante de son environnement (micro: clients, …), et macro ( économique,…). 
B- L’organisation nécessite un effort permanent d’adaptation à l’environnement 
C- L’organisation est « universelle ». Elle forme un tout centré uniquement sur la gestion des paramètres internes à l’entreprise 
D- Aucune proposition n’est juste

Corrigé de TD numéro 1

Q1. C
Q2. B
Q4. C
Q5. A, B et C
Q6. D
Q7. B et C
Q8. A
Q9. A, B et C
Q10. A

TD numéro 2 (QCM)

Q1. Lequel de ces auteurs représente le courant scientifique de l’école classique : 
A- H. Fayol 
B- M. Weber 
C- W. Taylor 
D- Aucune réponse n’est juste 

Q2. Le fayolisme est un système d’organisation qui concerne davantage : 
A- Les exécutants que les dirigeants 
B- Les dirigeants que les exécutants 
C- La rationalisation de la production 
D- L’organisation administrative du travail 

Q3. L’école classique propose un modèle d’organisation 
A- Empirique 
B- Mécaniste 
C- Rationaliste 
D- Humaniste 

Q4. Lequel de ces ouvrages est celui de Henri Fayol 
A- Les principes du management scientifique (1911) 
B- Ma vie et mon œuvre (1925) 
C- Administration industrielle et générale (1916) 
D- L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme 

Q5. Lesquels de ces principes sont ceux du taylorisme 
A- La division verticale du travail 
B- La division horizontale du travail 
C- Le salaire au rendement 
D- Toutes les propositions ci-dessus sont justes 

Q6. Le travail à la chaîne conçu par Ford est caractérisé par 
A- Une mécanisation de l’usine 
B- Un flux de production continu 
C- Un flux de production discontinu
D- Des ouvriers fixés à leurs postes de travail 

Q7. Selon Taylor, la division sociale du travail consiste à 
A- Distinguer les « cols bleus » des « cols blancs » 
B- Parcelliser les tâches en tâches élémentaires 
C- Déterminer la rémunération par rapport à un temps de référence 
D- Séparer le travail intellectuel de conception, de planification, d’organisation des ingénieurs du travail d’exécution des ouvriers 

Q8. Pour Fayol, la fonction administrative consiste à :
 A- Planifier, organiser, commander, coordonner et motiver 
B- Planifier, organiser, commander, coordonner et gérer 
C- Prévoir, organiser, commander, coordonner et individualiser 
D- Prévoir, organiser, commander, coordonner et contrôler 

Q9. Le modèle Wébérien distingue trois façons dont est légitimée l’autorité. Quelles sont ces trois formes ? 
A- La légitimité traditionnelle, la légitimité charismatique et la légitimité rationnelle 
B- La légitimité traditionnelle, la légitimité personnelle et la légitimité fonctionnelle 
C- La légitimité hiérarchique, la légitimité bureaucratique et la légitimité rationnelle 
D- La légitimité bureaucratique, la légitimité relationnelle et la légitimité traditionnelle 

Q10. Selon M. Weber, on parle de la légitimité charismatique lorsque ? 
A- L’autorité repose sur le respect de l’héritage du passé 
B- L’autorité du leader repose sur une combinaison de qualités personnelles et d’un pouvoir de séduction des foules 
C- L’autorité du leader repose sur des règles juridiques formalisées par écrit 
D- Aucune des propositions n’est juste.

Corrigé de TD numéro 2

Q1. C
Q2. B et D
Q3. A, B et C
Q4. C
Q5. A, B, C et D
Q6. A, B et D
Q7. A et D
Q8. D
Q9. A
Q10. B


TD numéro 3 (QCM)

Q1. Lesquels de ces auteurs représentent l’école des relations humaines : 
A- H. Fayol 
B- E. Mayo 
C- W. Taylor 
D- A. Maslow 

Q2. Laquelle de ces affirmations vous semble la plus appropriée à l’école des relations humaines 
A- Elle est née juste après la deuxième révolution industrielle 
B- Elle est fondée essentiellement par des psychologues et des sociologues 
C- Elle repose sur la réduction de temps d’apprentissage et la répétition des gestes pour donner des cadences élevées 
D- L’entreprise est hiérarchisée comme une armée 

Q3. Selon l’école des relations humaines : 
A- L’homme est un membre de groupe 
B- L’homme est une pièce dans un système 
C- L’homme est un coût à réduire 
D- L’homme à des besoins qu’il faut satisfaire 

Q4. Selon A. Maslow les besoins sont hiérarchisés dans l’ordre suivant : 
A- Les besoins physiologiques, 2) les besoins de sécurité, 3) les besoins sociaux, 4) les besoins d’estime de soi, 5) les besoins d’accomplissement 
B- Les besoins d’accomplissement, 2) les besoins de sécurité, 3) les besoins sociaux, 4) les besoins d’estime de soi, 5) les besoins physiologiques 
C- Les besoins physiologiques, 2) les besoins de sécurité, 3) les besoins d’estime de soi, 4) les besoins sociaux, 5) les besoins d’accomplissement 
D- Les besoins physiologiques, 2) les besoins de sécurité, 3) les besoins sociaux, 4) les besoins d’accomplissement, 5) les besoins d’estime de soi 

Q5. Les besoins liés à la survie sont : 
A- Les besoins d’accomplissement de soi 
B- Les besoins d’estime 
C- Les besoins sociaux 
D- Les besoins physiologiques 

Q6. Dans le modèle bi-factoriel de F. Herzberg les facteurs d’insatisfaction sont appelés également : 
A- Facteurs intrinsèques 
B- Facteurs extrinsèques 
C- Facteurs moteurs 
D- Facteurs d’hygiène 

Q7. Pour F. Herzberg les facteurs de satisfaction : 
A- Influencent positivement le comportement individuel 
B- Provoquent des réactions de mécontentement 
C- Améliorent la motivation 
D- Améliorent l’appartenance au groupe 

Q8. Selon la théorie Y de D. Mac Gregor : 
A- L’homme s’il n’est pas surveillé alors il est improductif  
B- L’homme se dirige lui-même 
C- Il y’ a une aversion naturelle au travail 
D- Le travail est une source de motivation 

Q9. L’effet Hawthorne : 
A- Décrit la situation dans laquelle les individus font preuve d’une plus grande motivation suite à l’amélioration des conditions matérielles de travail 
B- Décrit la situation dans laquelle l’amélioration des résultats d’une expérience ne sont pas dus aux facteurs expérimentaux mais au fait que les individus ont conscience de participer à une expérience 
C- Décrit la situation où le groupe de travail réagit favorablement à la prise en compte de facteurs psychologiques 
D- Toutes les réponses ci-dessus sont fausses 

Q10. Lequel de ces ouvrages est celui d’Abraham Maslow ? 
A- « Motivation and personality » (1954) 
B- « The social problems of an industrial civilization » (1945) 
C- « Le travail et la nature de l’homme » (1972) 
D- « La dimension humaine de l’entreprise » (1976

Corrigé de TD numéro 3

Q1. B et D

Q2. B

Q3. A et D

Q4. A

Q5. D

Q6. B et D

Q7. A et C

Q8. B et D

Q9. B et C

Q10. A


TD numéro 4 (QCM)

Q1. Selon H. Simon la rationalité « limitée » prend en considération les affirmations suivantes : 
A- La subjectivité du décideur et sa personnalité les deux sont déterminantes dans le choix des décisions
B- Un individu dispose d’un accès illimité à l’information 
C- Le décideur a des capacités d’analyse illimitées 
D- Le décideur est contraint par la structure administrative, les lois et les procédures 

Q2. Selon l’école de la contingence, une organisation est : 
A- Un système ouvert 
B- Un système flexible qui s’adapte continuellement à son environnement 
C- Un système fermé 
D- Un système statique et rigide 

Q3. lesquelles de ces affirmations décrit le toyotisme : 
A- Flux tiré par la demande 
B- On produit ce qui vendu 
C- On vend ce qui est produit 
D- Né au japon aux débuts des années 1960 

4. L’objectif du juste à temps (JAT) consiste à : 
A- Produire en grandes quantités 
B- Augmenter les stocks pour répondre à temps à la demande sur le marché 
C- Produire ce qui est vendu 
D- Produire en fonction des commandes 

Q5. Selon l’analyse SWOT, lesquels de ces éléments constituent des forces pour l’entreprise 
A- La hausse de la demande 
B- La hausse des actifs 
C- La hausse de la concurrence 
D- La hausse de l’autonomie 

Q6. La direction participative par objectifs (DPPO) revient à : 
A- P. Sloan 
B- O. Gélinier 
C- P. Drucker
D- E. Deming 

Q7. Le cycle vertueux d’amélioration continue représenté par la roue de Deming repose sur quatre phases : 
A- Check, do, act, plan 
B- Plan, check, act, do 
C- Plan, do, check, act 
D- Plan, act, do, check 

Q8. R. Lawrence et W. Lorsch ont établi la relation entre : 
A- La structure et la stratégie 
B- La stratégie et le marché 
C- La technologie et la structure 
D- La turbulence de l’environnement et la

Q9. Selon Burns et Stalker , la structure mécaniste : 
A. Est une structure rigide pour un environnement stable 
B. Est une structure souple pour un environnement stable 
C. Est une structure rigide pour un environnement instable 
D. Est une structure souple pour un environnement instable 

Q10. Les facteurs de contingence qui déterminent le type de structure sont : 
A. Le chiffre d’affaires 
B. L’âge et la taille 
C. La technologie 
D. Le pouvoir

Corrigé de TD numéro 4

Q1. A et D

Q2. A et B

Q3. A, B et C

Q4. C et D

Q5. B et D

Q6. B

Q7. C

Q8. D

Q9. A

Q10. B, C et D


TD numéro 5 (QCM)

Q1. Selon Kurt Lewin les trois formes de leadership sont : 
A. Le style autocratique, le style autoritaire et le style démocratique 
B. Le style autocratique, le style démocratique et le style consultatif 
C. Le style autocratique, le style permissif et le style laisser-faire 
D. Le style autocratique, le style démocratique et le style permissif 

Q2. Selon Kurt Lewin le manager autocratique ou autoritaire : 
A. Répartit les tâches et décide seul 
B. Écoute, consulte, dialogue et encourage avant de décider 
C. Apporte ses connaissances et laisse au groupe toute initiative 
D. Aucune proposition n’est juste 

Q3. Les études de Rensis Likert auprès des directeurs des diverses compagnies d’assurance vie ont montré que les managers peu performants : 
A. Se focalisent sur les tâches 
B. Surveillent et contrôlent avec autorité 
C. Adoptent les principes tayloriens 
D. Toutes les propositions sont justes 

Q4. Le style de management participatif de Rensis Likert se caractérise par : 
A. Une grande confiance du manager envers les collaborateurs 
B. Une communication forte 
C. Une forte participation des collaborateurs à la prise de décisions 
D. Toutes les propositions sont fausses 

Q5. La « grille managériale » de Blake et Mouton permet d’identifier différents styles de management : 
A. Le style (1,1) de commandement intermédiaire 
B. Le style (9,1) de commandement participatif 
C. Le style (1,9) de commandement laxiste 
D. Le style (9,9) de commandement intégrateur 

Q6. Selon le modèle du management situationnel de Blanchard et Hersey le style de management délégatif (S4) recommandé pour les individus d’une maturité élevée (M4) est un style : 
A. Peu encadrant, peu encourageant 
B. Peu encadrant, très encourageant 
C. Très encadrant, peu encourageant 
D. Très encadrant, très encourageant 

Q7. P. Hersey et K. Blanchard, pour établir les niveaux de maturités, ont mis en rapport : 
A. La compétence et la vigilance 
B. La motivation et la compétence 
C. L’intelligence et la motivation 
D. La connaissance et la compétence 

Q8. Selon le leadership situationnel de Hersey et Blanchard, le style de management adapté à un individu dont le degré de maturité est très faible (M1) est : 
A. Persuasif 
B. Participatif 
C. Directif 
D. Délégatif 

Q9. Tout en conservant un certain regard et en restant disponible, le manager délègue une bonne partie de ses responsabilités à ses collaborateurs. Il s’agit du : 
A. Style délégatif 
B. Style persuasif 
C. Style directif 
D. Style participatif 

Q10. Lequel de ces ouvrages est celui de Black et Mouton : 
A. « A dynamique theory of personality » (1935) 
B. « Le gouvernement participatif de l’entreprise » 
C. « The managerial grid » (1964) 
D. « The situalional leadership » (1971)

Corrigé de TD numéro 5

Q1.D
Q2. A
Q3. A, B, C et D
Q4. A, B et C
Q5. D
Q6. A
Q7. B
Q8. C
Q9. D
Q10. C


TD numéro 6 (QCM)

Q1. La profession du manager peut être définie en se référant à différents rôles, regroupés en trois grandes catégories : 
A. Les rôles interpersonnels, les rôles liés au traitement de l’information et les rôles hiérarchiques 
B. Les rôles hiérarchiques, les rôles liés au traitement de l’information et les rôles décisionnels 
C. Les rôles stratégiques, les rôles liés au traitement de l’information et les rôles décisionnels 
D. Les rôles interpersonnels, les rôles liés au traitement de l’information et les rôles décisionnels 

Q2. Selon H. Mintzberg, lesquelles de ces affirmations décrivent les rôles interpersonnels du manager : 
A. Le manager cherche et reçoit des informations importantes 
B. Le manager est agent de liaison entre les différents maillons de l’entreprise 
C. Le manager est un cadre-symbole 
D. Le manager se charge des déclarations officielles 

Q3. Le leader : 
A. Construit sur le long terme et son objectif peut s’étendre sur plusieurs années 
B. Est toujours un manager 
C. Cherche la stabilité et évite de prendre des risques 
D. Peut s’appuyer sur une autorité « formelle » mais il s’appuie surtout sur une autorité « informelle » 

Q4. H. Mintzberg décrit les dix rôles du manager dans son ouvrage qui s’intitule : 
A. « Le manager au quotidien » 
B. « Le manager et le leader » 
C. « Le manager et l’entreprise » 
D. « Le manager et le leadership » 

Q5. Selon H. Mintzberg, en pratiquant son rôle de prise de décision, le manager est : 
A. Un diffuseur 
B. Un régulateur 
C. Un symbole 
D. Un répartiteur

Q6. Le manager est un répartiteur signifie 
A. Qu’il représente l’entreprise lors de marchandage 
B. Qu’il identifie et développe de nouveaux segments de création de valeur 
C. Qu’il fait face à des situations imprévues 
D. Qu’il est responsable de l’allocation des ressources de l’entreprises 

Q7. Le manager est un diffuseur signifie : 
A. Qu’il cherche et reçoit des informations importantes lui permettant de comprendre ce qui passe à l’intérieur comme à l’extérieur de l’entreprise 
B. Il partage et transmet les informations vers l’intérieur et l’extérieur de l’entreprise 
C. Il parle au nom de son entreprise 
D. Aucune réponse n’est juste 

Q8. Le manager est un cadre symbole signifie 
A. Qu’il influence et entraîne son équipe 
B. Qu’il lie les différents acteurs de l’entreprise 
C. Que son statut de chef lui confère une responsabilité cérémoniale, sociale et légale en interne comme en externe 
D. Toute les propositions sont fausses 

Q9. Vous êtes un manager au sein d’une entreprise et vous avez consulté des sites internet spécialisés publiant des informations sur votre domaine d'activité. En accomplissant cette tâche vous jouez le rôle :
A. De liaison 
B. D’observateur actif 
C. De diffuseur d’informations 
D. Toutes les propositions sont fausses 

Q10. Vous assistez à une conférence pour témoigner de l'intégration d'une nouvelle pratique de management au sein de vos équipes. En accomplissant cette tâche vous jouez le rôle : 
A. D’entrepreneur 
B. De régulateur 
C. De porte-parole 
D. Toutes les propositions sont fausses

Corrigé de TD numéro 6

Q1.D
Q2. B et C
Q3. A et D
Q4. A
Q5. B et D
Q6. D
Q7. B
Q8. C
Q9. B
Q10. C

Post a Comment

Plus récente Plus ancienne

Advertisement

Advertisement